Bénédicte Masse-Desjardins est fière de son implication à la Fondation médicale

benedicte-masse-desjardins
Bénédicte Masse-Desjardins

Membre du conseil d’administration de la Fondation médicale des Laurentides et des Pays-d’en-Haut depuis quatre ans, Bénédicte Masse-Desjardins a récemment choisi de passer le flambeau afin de consacrer plus de temps pour prendre soin de la santé de certains membres de sa famille.

Une décision qui l’honore et que saluent le président de la Fondation Michel Rochon ainsi que le DG Daniel Desjardins. « Bénédicte a été un précieux atout pour nous lors des dernières années. On a énormément apprécié ses connaissances, ses compétences et son dévouement », disent MM. Rochon et Desjardins en la remerciant sincèrement pour sa précieuse implication.

L’organisme fondé par son père

« En joignant la Fondation, mon objectif était de pouvoir mettre à contribution mon temps et mon énergie en collaborant à une cause qui était significative pour moi. C’est en discutant avec Annie-Claude Ménard au sujet de son implication au sein de la Fondation qu’il m’est apparu évident que c’était avec cette organisation que je souhaitais m’impliquer », raconte la sympathique jeune dame.

« Je trouvais aussi fort intéressant de poursuivre le projet fondé par mon père Marc, lui qui s’y est beaucoup dédié à ses débuts, mais aussi parce que je voyais les répercussions directes et combien importantes pour la santé de notre communauté. D’ailleurs, mon père, ma mère ainsi que l’une de mes filles ont été aux premières loges de ces impacts, ayant eux-mêmes bénéficié des équipements donnés par la Fondation. Ça me permet de confirmer qu’il n’y a rien de plus rassurant que de pouvoir obtenir des soins de santé de qualité près de la maison et que la Fondation a toute sa raison d’être » .

Bénédicte ajoute qu’actuellement, elle ne peut malheureusement plus servir la Fondation à la hauteur de ce qu’elle avait souhaité au départ et estime qu’il est sage de laisser sa place à quelqu’un qui pourra le faire mieux qu’elle dans les circonstances.  « J’aurais bien sûr préféré pouvoir continuer plus longtemps, mais je suis fière d’avoir fait partie de l’organisation et j’espère y avoir apporté ma touche à ma façon », confie-t-elle.

Pour elle, il va de soi que  la Fondation gardera une place de choix dans ses pensées et ses actions et souhaite rester impliquée à travers celle-ci, mais d’une façon différente à partir de maintenant.

« J’aimerais finalement prendre un moment pour remercier toute l’équipe de la Fondation de m’avoir si bien accueillie et pour les beaux moments et les belles réalisations à notre palmarès. Je sais que la Fondation est entre bonnes mains avec les projets et l’amour que tous ses artisans ont pour elle », termine Bénédicte Masse-Desjardins.