Un projet unique au Québec pour les nouveau-nés en difficultés

csc_0326
Le nouvel équipement inédit acquis par la Fondation médicale est arrivé dans les derniers jours. Sur la photo : François Larose (superviseur régional Ambulances CAMBI), Michel Rochon (président de la Fondation médicale), Dre Marie-Pierre Chalifoux (instructeur de réanimation néonatale) et Nathalie Drouin, chef de l’Unité des naissances et périnatalité du Nord.

La Fondation médicale des Laurentides et des Pays-d’en-Haut est très fière de sa nouvelle implication auprès des jeunes familles de la région. En effet, la Fondation vient d’acquérir un incubateur dans le cadre d’une réorganisation des transports néonataux dans les Laurentides.

Depuis toujours, c’était le CHU Sainte-Justine qui coordonnait et effectuait ces transports vers les centres tertiaires pour les nouveau-nés des Laurentides nécessitant des soins. En outre, le transport entre les installations de la région (4 hôpitaux et Maison des naissances du CISSS des Laurentides) était également assuré par le CHU.

« En 2019, le CHU nous a toutefois demandé de devenir autonome pour le transfert des bébés stables, ce que nous sommes à actualiser avec son équipe. Le tout s’est effectué en collaboration avec plusieurs intervenants dont les médecins, inhalothérapeutes et personnel infirmer. Le projet s’est échelonné sur deux ans pour être concrétisé », souligne Nathalie Drouin, chef de service l’Unité des naissances et périnatalité Centre-Nord en vantant au passage l’implication financière de la Fondation.

Plusieurs bénéfices

Les bénéfices de cette nouvelle façon de faire sont tangibles. Le CISSS des Laurentides sera autonome en matière de transports néonataux entre les hôpitaux ou lorsqu’un examen sera nécessaire. La conformité du système néonatal assurera un transport sécuritaire et facilitera l’utilisation par les professionnels en soins car il faut comprendre que les équipements spécialisés sont les mêmes qu’utilisés par le personnel soignant à l’unité des naissances. Le délai d’attente sera diminué à la grande joie des familles et du personnel de l’unité des naissances.

Un projet unique au Québec

Le système inédit de transport néonatal est 100% québecois. Il a été fabriqué par l’entreprise Technimount de Québec. L’appareil, le premier dans la province, fut le premier du genre réalisé avec la travail de plusieurs collaborateurs de l’Hôpital Laurentien, du CISSS des Laurentides ainsi que plusieurs intervenants de la santé des Laurentides et la compagnie québécoise. D’autres hôpitaux des Laurentides recevront leur appareil dans les prochaines semaines.

« Nous sommes vraiment heureux de participer à ce projet unique et formidable. La Fondation médicale souhaite constamment améliorer les équipements et services de santé de proximité et cette nouvelle collaboration s’inscrit parfaitement dans notre mission d’aider les gens de nos 32 municipalités », indique Daniel Desjardins, directeur général de la Fondation.