Des savons confectionnés à la main pour les employés du Pavillon Philippe-Lapointe et des paramédics

fondation-don-savon-1
Marie-Josée Beaudry a fabriqué spécialement 500 savons pour la Fondation médicale qui les donnera aux travailleuses et travailleurs du Pavillon Philippe-Lapointe et aux paramédics qui redoublent d’ardeur depuis le mois de mars.

Les formidables travailleuses et travailleurs du Pavillon Philippe-Lapointe de Sainte-Agathe-des-Monts et des paramédics seront gâtés de savons confectionnés à la main par une ex-employée de la santé.

Marie-Josée Beaudry a mis son talent et son amour au bénéfice de ses ex-collègues en vertu d’un partenariat avec la Fondation médicale des Laurentides et des Pays-d’en-Haut. « Nous sommes fiers de cette entente car nos anges-gardiens de la santé méritent tout notre respect, surtout avec le plus récent épisode de pandémie et leurs interventions au quotidien», mentionnent Madame Beaudry et Daniel Desjardins, DG de la Fondation.

Les savons seront donnés dans les deux prochaines semaines aux travailleuses et travailleurs, aussi bien ceux de jour que de soir et de nuit évidemment.

Savonnerie artisanale

Marie-Josée Beaudry a pris sa retraite du CISSS des Laurentides il y a trois ans après 36 belles années mais elle n’a pas oublié. Sa nouvelle passion, une savonnerie artisanale créée depuis 18 mois dans le secteur du Mont-Castor, lui permet de produire des savons avec beaucoup d’amour. « Mes savons sont fabriqués avec des beurres, des huiles et des produits doux pour le corps et la peau », précise-t-elle.

500 savons ont été spécialement préparés pour la Fondation qui les remettra en cadeau au formidable personnel.

La Fondation médicale, rappelons-le, est activement impliquée depuis le début de la pandémie de la COVID-19 en multipliant les dons à travers son territoire de 32 municipalités. « Nous faisons tout en notre possible pour aider celles et ceux impliqués dans ce défi colossal et pour permettre aux gens de chez nous de jouir des meilleurs soins pour faciliter leur guérison et améliorer leur confort», termine Daniel Desjardins.